recyclage_plantes_mac_r_es

De gauche à droite : Sels de bain à la lavande ; Lait de bain à la fève de tonka, Sels de bain à la menthe poivrée, Lait de bain à la vanille

Faire des macérât huileux nous permet d'obtenir des huiles parfumées et de bénéficier des propriétés de certaines plantes. Cependant, ce procédé ne permet pas d'extraire tout le parfum des plantes utilisées et, dans certains cas, on peut réutiliser les plantes et le reliquat d'huile parfumé contenu par le pot. La méthode est ultra simple.

Une fois le filtrage effectué, mettre directement dans le pot où a eu lieu la macération des sels d'epsom, de la mer morte, du bicarbonate, du lait en poudre, du colorant, etc. Rajouter ensuite une partie ou la totalité des plantes macérées, des huiles essentielles ou des extraits aromatiques si vous le désirez. Ajouter éventuellement un peu d'huile sulfatée ou de polysorbate pour rendre le reliquat de macérât contenu dans le pot dispersible. Fermer le pot, bien agiter et laisser reposer quelques jours ou semaines. Re-conditionnez éventuellement dans de plus joli flacons.

Une petite astuce toute bête qui vous permet de profiter deux fois plus de vos gousses de vanilles, fèves de tonka en les recyclant en produits parfumés pour le bain. Personnellement, je fais ça presque à chaque fois et le résultat est vraiment satisfaisant. Les sels et poudres de bain préparés avec ce procédé ont un parfum incomparable et les plantes font un joli effet visuel dans les flacons de présentation.