Les Potions Magiques de Morgane la Fée

08 mai 2013

Masque avant-shampooing Loreleï

Avant-shampooing lorelei

 

"Pour avoir vu dans l'eau la belle Loreley
Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil"

Guillaume Apollinaire

Dernier produit de mon coffret "ballade des dames du temps jadis", ce soin avant-shampooing inspiré par une nymphe à la mythique chevelure blonde, la Loreleï.

Trompée par son amant, alors qu'elle gagnait le couvent où elle allait se réfugier, la jeune et belle Loreleï voulut, une dernière fois, regarder son chateau depuis un rocher surplombant le Rhin. Pensant voir un navire s'éloigner elle tomba dans le fleuve où elle se noya. Ce rocher surplombant le Rhin porte désormais son nom et la Loreleï est devenue avec le temps, l'archétype de la femme fatale, de la sirène blonde qui, par son chant, envoute les marins et les envoie au naufrage.

Ce soin avant-shampooing est destiné à réparer et embellir les cheveux abimésnormaux à secs. Comme les avant-shampooings sont destinés à être gardés pendant plusieurs heures avant d'être rincés, j'ai souhaité qu'il ait une odeur agréable et je l'ai donc parfumé avec l'une de mes synergies favorites : absolue de frangipanier et huile essentielle d'Ylang.

Pour les cheveux secs, ce soin peut être appliqué sous forme de sérum après le shampooing, sans rinçage. Je l'ai essayé sur mes pointes abimées et j'ai été bluffée par le pouvoir réparateur de ce soin avec un effet gras qui ne dure pas plus de quelques minutes.

 

Ingrédients

20 g huile de pépins de raisins

10 g Huile d’avocat

20 g Beurre de mangue

10 g Huile d’argan

10 g Huile de ricin

12 g de polawax

 

110, 6 g infusion concentrée de curcuma

 

4 g Extrait de prêle

4 g Protéines d’avoine

4 g Phytokératine

4 g Provitamine B5

4 gouttes absolue de frangipanier

8 gouttes HE Ylang

1,4 g de geogard 221


05 mai 2013

Savons Camées Antiques

Savons camées antiques

Egalement conçus pour mon coffret "La ballade des dames du temps Jadis", ces petits savons très simples mais dont j'adore aussi bien l'apparence que la recette.

Il s'agit d'une recette très surgraissée composée à majorité d'huile de coco, enrichie en beurre de karité, huile d'amande douce et jus d'aloe vera. Ce type de savons convient à merveille aux peaux sèches car ils sont extrêmement doux et crémeux. Sur le plan de l'aspect, ils ont une translucidité que je trouve magnifique et qui leur confère beaucoup d'élégance et de délicatesse.

 

Ingrédients

270 HV coco          

30 g beurre de karité

soude (surgraissage à 10%) + eau+ 40 g jus d’aloe vera

ajouts

30 g HV amandes douces

Mica or 24 carats au fond des moules

9 g fragrance musc blanc

 

Posté par mari-morgane à 10:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2013

Crème Yseult aux Blanches Mains

Crème Yseult aux blanches mains

 

La belle Yseult aux blanches mains n'est pas celle qui pour avoir bu le filtre d'amour se trouva irrémédiablement éperdue d'amour pour le chevalier Tristan. En fait, Yseult aux blanches mains était l'épouse légitime du chevalier Tristan et donc, la rivale d'Yseult la Blonde. Elle ne tient donc pas vraiment le beau rôle dans la légende en étant surtout une femme trompée dont la mesquine jalousie causera la mort du héros Tristan.

En fait, ce qui m'intéresse ici, c'est davantage le surnom que le personnage. Yseult est dite "aux blanches mains" car elle est fille de roi et très noble dame. Or, le fait d'avoir les mains blanches était jusqu'au milieu du XXème siècle signe d'appartenance aux classes sociales les plus élevées, celles qui n'étaient pas obligées de travailler ni d'exécuter les corvées ménagères. L'attribut "blanches mains" était pour les femmes de la noblesse et de la bourgeoisie un moyen de se démarquer des paysannes dont les mains, exposées au soleil lors des travaux dans les champs étaient brunes et halées.

De nos jours, les échelles de valeur ont quelque peu évolué mais pour nous pauvres femmes toujours obligées de travailler et astreinte à moults corvées ménagères, sans parler des téméraires savonnières qui affrontent la soude sans mettre de gants, prendre soin de nos mains est au moins autant une affaire de bien-être que de chic. Avec cette crème, j'ai cherché à résoudre les problèmes de ma soeur (que je partage largement) de mains sèches et crevassées.

Je suis vraiment très satisfaite du résultat. La crème est très agréable à l'application et surtout très efficace. On sent nettement la différence après l'application. Pour composer ma recette, j'ai bien sûr été particulièrement attentive dans le choix de ma phase grasse qui dans ce type de soin. J'ai opté pour le beurre de phulwara dont j'avais déjà pu apprécier les effets sur les mains sèches (voir ICI), un macérat de calendula sur huile d'amandes douces, idéal pour soulager les irritations, du beurre de karité non raffiné et de l'huile de germes de blé, très réparateurs et de l'huile de coton pour la douceur qu'elle donne à la peau.

Pour ma phase aqueuse, j'ai opté pour les effets calmants de la verveine, l'effet "silicone" du mucilage de lin et les propriétés cicatrisantes de l'extrait de tepezcohuite.

Enfin, j'ai ajouté en troisième phase de l'aloe vera, hydratant, du substitut naturel de silicone, protecteur et adoucissant, de l'extrait CO2 de chia contre les irritations et enfin, du miel et du retinyl palmitate pour leurs effets cicatrisants.

 

 

Ingrédients

15 g Beurre de karité non-raffiné

15 g macérat de calendula sur amande douce

15 g HV coton

9 g beurre de phulwara

5 g HV germes de blé

1 g cire d’olive

15 g cire émulsifiante Olive douceur

0,8 g alcool cetearylique

 

20 g eau de source

10 g Hydrolat de verveine

15 g mucilage de lin

14,5 g extrait hydroglycériné de tepezcohuite

 

Ajouts

5 g aloe vera concentré *10

3 g substitut naturel de silicone

1,5 g miel liquide

1,5 g extrait CO2 de chia

1,5 g rétinyl palmitate

1 g poudre d’arrow-root

1,2 g geogard 221

26 avril 2013

Lait de bain Cléopatre

Lait de bain cléopatre

 

La chose est connue : le secret de beauté de Cléopâtre était de prendre quotidiennement des bains de lait d'anesse. Je n'ai malheureusement pas de lait d'anesse à ma disposition mais je dois dire que l'idée du bain de lait m'a toujours beaucoup séduite - ce qui est complètement paradoxal quand on sait que je déteste boire du lait ou manger du framage ou des yaourts.

Bref, mon idée était de faire une sorte de "lait concentré" que l'on ajouterait à l'eau du bain à la manière d'une huile de bain, par exemple. Le meilleur moyen pour cela est d'utiliser du lait en poudre car on peut en dissoudre dans du liquide davantage que la proportion nécessaire pour reconstituer un lait standard.

Pour mon lait de bain, j'ai utilisé de la poudre de lait de brebis et de la poudre de lait de coco que j'ai dissoute dans une infusion de rose, de mauve et d'hibiscus. De cette manière, j'ai pu combiner les effets émollients des plantes avec ceux du lait. J'ai ensuite ajouté du miel dont j'apprécie également l'effet adoucissant. 

Enfin, pour améliorer la texture du produit et le rendre plus facile à doser, j'ai ajouté une touche de gomme xanthane pour légèrement gélifier la préparation, ce qui au passge, me permet également de préserver l'homogénéité de la préparation.

Le résultat est plutôt sympa mais il faut en mettre une certaine quantité. Les 150 grammes réalisés permettent de prendre environ 3 bains de lait. En tous cas, je compte bien refaire des essais dans cette veine (sûrement en augmentant encore la proportion de lait en poudre) car l'essai est vraiment encourageant.

 

Ingrédients

20 g lait de brebis en poudre

20 g lait de coco en poudre

40 g miel

69 g infusion de boutons de rose de Damas, mauve sylvestre et hibiscus

1 g fragrance rose et néroli

1,5 g gomme xanthane

4 g geogard 221

Posté par mari-morgane à 08:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 avril 2013

Crème Mélusine à l'Angélique

Crème Mélusine à l'angélique

 

Mélusine est une fée poitevine réputée pour sa grande beauté - tout au moins jusqu'à la taille, car tous les samedis, à cause d'une malédiction, elle voyait ses jambes se changer en une queue de serpent -. J'ai souhaité rendre hommage à cette "dame du temps jadis" en faisant la part belle dans ma recette à l'herbe magique du marais poitevin, l'angélique.

crème mélusine 2

J'adore cette plante qui a une odeur vraiment très originale et qui à titre personnel me séduit particulièrement. Aussi appelée "herbe aux anges", elle est particulièrement indiquée en phytothérapie pour ses propriétés antispasmodiques qui permettent de traiter les problèmes digestifs. En cosmétique, elle a des vertus anti-inflammatoires et adoucissantes. Elle est donc indiquée pour les peaux sèches et réactives.

Comme l'angélique est réputée photosensibilisante, j'ai préféré ne pas intégrer d'huile essentielle à ma recette mais uniquement de l'hydrolat. Je l'ai mariée avec l'odeur sucrée de la bergamote sans furocoumarines. Le parfum de la crème est cependant assez léger et ne révèle toute sa finesse qu'à l'application.

Je suis vraiment fan du résultat car je préfère les odeurs assez légères et j'apprécie particulièrement les notes herbeuses et acidulées. La texture de la crème est également très agréable, légèrement mousseuse, riche et légère à la fois.

 

Ingrédients

5 g HV abricot

5 g HVdattier du désert

5 g beurre d’amandes douces

3 g olivem 1000

 

21,4 g Hydrolat d’angélique

5 g Extrait hydroglycériné de concombre

0,1 g gomme xanthane

 

Ajouts

1 g aloe vera concentré *10

0,5 g co-enzyme Q10

0,5 g extrait CO2 de rose musquée

1 g complexe hydratation intense

1 g extrait edelweiss

1 g complexe orchidée

2 gouttes HE bergamote sans furocoumarines

0,4 g geogard 221


21 avril 2013

Lotion de la Reine de Hongrie

 

Lotion de la Reine de Hongrie

 

S'il y a un produit de beauté mythique selon moi, c'est bel et bien la fameuse "Eau de la Reine de Hongrie". Selon la légende, c'est grâce à cet elixir de beauté que la Reine Elisabeth de Hongrie aurait conservé beauté et jeunesse jusqu'à un âge avancé et aurait même été demandée en mariage à l'âge canonique (nous sommes au XIVème siècle !) de 72 ans. Il s'agit là d'une légende, mais ce qui est vrai, c'est que fut créé pour cette reine cette fameuse eau à usage interne et externe.

A l'origine, il s'agissait d'une simple teinture alcoolique de romarin qui a été plus tard enrichie avec de la lavande, de la bergamote, du jasmin, devenant ainsi un véritable parfum.

C'est en partant de cette première synergie d'ingrédients que j'ai revisité la recette pour en faire une eau micellaire. Comme cette "eau" légendaire est considérée depuis toujours comme un véritable elixir de Jouvence, je l'ai enrichie en acide hyaluronique, l'un des ingrédients anti-âge les plus prisés actuellement, et qui présente en plus l'avantage de donner une texture légèrement gélifiée à la lotion, que j'apprécie particulièrement.

Et puis, comme le secret d'une belle peau réside avant tout dans son hydratation, j'ai ajouté quelques actifs hydratants de base tels que de l'aloe vera, des protéines d'avoine et un extrait de miel.

Je suis assez contente du résultat olfactif même s'il faut reconnaitre que même ajouté en toute petite quantité, le jasmin a tendance à dominer...

 

Ingrédients

40 g Hydrolat de Romarin

6 g extrait hydroglycériné d’argousier

2 g aloe vera concentré *10

2 g HV ricin sulfatée

2 gouttes d’HE de lavande vraie

2 g honeyquat

2 g protéines d’avoine

1 g gel d’acide hyaluronique

1 goutte d’absolue de jasmin

0,8 g geogard 221

Hydrolat de Bergamote : qsp 100 ml

 

20 avril 2013

Coffret cadeau : "La Ballade des Dames du Temps Jadis"

Bonjour à tous et à toutes ,

 

Me voici de retour après une absence très prolongée pour différentes raisons personnelles. Rassurez-vous, rien de grave, juste beaucoup de travail et une grosse crise de flemme pour prendre le temps d'alimenter mon blog.

Je n'ai par contre pas du tout chômé pendant ces longs mois pour ce qui est d'élaborer de nouvelles recettes qui j'espère sauront vous séduire :).

Les premiers produits que je vais vous présenter ont composé le coffret que j'ai offert à ma soeur à l'occasion de son dernier anniversaire. Je l'ai intitulé "Ballade des Dames du Temps Jadis", poème de François Villon que Brassens a mis en musique. J'apprécie énormément ce poète malgré son registre assez sombre (cf la fameuse "Ballade des pendus"). Ici il est question de la mélancolie, du temps qui passe et qui fait disparaitre les beautés du temps jadis à l'image des neiges de l'an passé qui ne sont plus.

Ce coffret de cosmétiques peut donc s'entendre à la fois comme un hommage aux belles dames du temps jadis dont certaines nous ont livré des secrets de beauté qui nous inspirent encore aujourd'hui, mais aussi comme un moyen de faire que cette beauté ne disparaisse pas aussi rapidement que les neiges fondent au soleil.

Dans les jours qui viennent, je vous présenterai les différents produits que j'ai conçu pour ce produit : Lait de bain Cléopâtre, Lotion nettoyante de la Reine de Hongrie, Soin avant-Shampooing "Loreleï", Crème visage "Mélusine" à l'Angélique, Crème "Yseult aux blanches mains" et Savon Camées Antiques.

 

Coffret ballade des dames du temps jadis

 

A très bientôt pour les recettes !

Et pour celles qui m'ont laissé des commentaires pendant mon absence, promis, j'y répondrai très prochainement :)

 

Ballade des Dames du Temps Jadis

                                         François Villon

Dites-moi où, n'en quel pays,
Est Flora la belle Romaine,
Archipiades, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine,
Echo, parlant quant bruit on mène
Dessus rivière ou sur étang,
Qui beauté eut trop plus qu'humaine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

Où est la très sage Héloïs,
Pour qui fut châtré et puis moine
Pierre Esbaillart à Saint-Denis ?
Pour son amour eut cette essoine.
Semblablement, où est la roine
Qui commanda que Buridan
Fût jeté en un sac en Seine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

La roine Blanche comme un lis
Qui chantait à voix de sirène,
Berthe au grand pied, Bietrix, Aliz,
Haramburgis qui tint le Maine,
Et Jeanne, la bonne Lorraine
Qu'Anglais brûlèrent à Rouen ;
Où sont-ils, où, Vierge souvraine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

Prince, n'enquerrez de semaine
Où elles sont, ni de cet an,
Que ce refrain ne vous remaine :
Mais où sont les neiges d'antan ?

 

 

 

Posté par mari-morgane à 10:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

15 novembre 2012

Bain moussant Honey Bouquet

Bain Moussant Honey Bouquet

 

Voici un bain moussant que j'avais fabriqué pour le panier cadeau de ma soeur (j'ai un retard énorme dans mes publications...). Il est extrêmement moussant et de plus, la mousse a une assez bonne tenue, chose plutôt rare pour les bains moussants home made.

Le secret de l'intensité de la mousse réside dans la combinaison de plusieurs tensio-actifs différents et celui de la tenue de la mousse dans l'intégration de crème de tartre à la formule.

Pour le mode opératoire, vous pouvez vous reporter à cet article : Gel douche "Fleurs de cerisier". Une fois que le gel au SLSA est formé, il suffit d'ajouter les autres ingrédients en mélangeant entre chaque ajout. Le bain moussant va se tasser un peu pendant les deux-trois jours qui suivent sa mise en flacon. Prévoyez de compléter pour bien remplir la bouteille.

 

Ingrédients

38 g hydrolat de rose de Damas

32 g miel

230 g Infusion de fleurs d’oranger

30 g Crème de tartre

40 g SLSA

15 g de tensio-actif bêta

15 g de disodium cocoamphodiacetate

4,5 g Fragrance rose and neroli

6 g HE orange sanguine

3 g alcool benzylique

 

Posté par mari-morgane à 08:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 novembre 2012

Savons Marbre Gardenia Aurora

savons marbre Rose Aurora

 

Dans la catégorie des savons loupés, ceux-ci font partie de ceux que j'aime malgré tout beaucoup.

J'avais un projet super ambitieux pour ce savon avec un marbrage au pichet rouge et blanc puis une ligne noire au charbon surmonté d'une pâte rose appliquée à la cuillère. J'avais pris un maximum de précautions en diluant ma fragrance dans 10% d'huile mais le sort et ma bêtise ne m'ont pas permis de venir à bout de mon projet.

En effet, lorsque j'ai ajouté la fragrance, j'ai aussitôt constaté que la trace s'accélérait et au lieu de calmer le jeu en reprenant mon fouet manuel, j'ai mixé de plus belle, aggravant nettement le problème. Pour couronner le tout, au lieu de revoir mes ambitions à la baisse, j'ai tout de même voulu opérer un marbrage à tois couleurs (rouge, rose et blanc) et tenté d'intégrer malgré tout mes pigments à pâte en morceaux avec disons un succès mitigé comme vous pouvez le constater sur la photo. J'ai disposé à la cuillère mes morceaux de pâte colorée dans mon moule et profité de la phase de gel énorme que j'ai eue pour bien tasser.

Finalement, le résultat, bien que très différent de ce que j'avais imaginé, est plutôt joli et me fait penser au marbre rose. L'un de ces mabres s'appelle rose aurora, et comme je trouve ce nom très poétique, j'ai souhaité m'en inspirer pour ce savon à la délicate odeur de gardénia.

Ingrédients

240 g HV coco

160 g saindoux

240 g olive

80 g HV tournesol

80 g HV pépins de raisins

4 g Dioxyde de titane dans les huiles

Soude (surgraissage à 0) + 300 ml eau + 0,3 g fibre de soie tussah

24 g fragrance gardénia

80 g HV sésame

colorant rouge pour savon

ultramarine rose

Posté par mari-morgane à 08:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2012

Shampooing pour cheveux secs à la sève de bambou

shampooing à la sève de bambou

 

Voici la nouvelle formule que j'ai adoptée pour mes shampooings destinés aux cheveux secs. Il résulte d'une commande spéciale de ma cousine qui n'arrivait pas jusqu'à présent à abandonner un shampooing du commerce dit à la "moëlle de bambou" qui donnait à ses cheveux une douceur incomparable mais contenait un certain nombre d'ingrédients peu recommandables dont elle aurait aimé se passer.

Je lui ai donc concocté une recette sur mesure, intégrant une partie des actifs du fameux shampooing dont la fameuse sève de bambou, riche en silice, qui contribue à renforcer les cheveux.

Je voulais une recette adaptée aux cheveux secs qui les nourrissent correctement, sans les alourdir. Pour cette raison, j'ai opté pour des huiles végétales dites "sèches" (jojoba, noix du Brésil et macadamia) en limitant ma proportion de beurres végétaux à une toute petite quantité de karité alors que j'ai coutume d'en mettre énormément dans mes shampooings pour cheveux secs. J'ai contrebalancé la "légèreté" de la phase grasse en renforçant la part d'actifs conditionneurs dans ma formule.

Et le résultat est bien tel que je le souhaitais. Ma cousine a adopté cette formule qui lui permet d'avoir les cheveux aussi doux qu'avec son shampooing fétiche mais avec des ingrédients bien plus "clean" que ceux de la version originale.

 

Ingrédients

140 g Sodium coco sulfate

10 g douceur de coco

20 g Infusion d’ortie piquante

10 g BTMS

15 g HV jojoba

5 g beurre de karité

5 g HV macadamia

5 g HV noix du brésil

 

2 g keratine

4 g sève de bambou

2 g pseudo-collagène

2 g silicone naturel

2 g proteines de riz

2 g céramides vegetales

2 g protéines de soie marine

1 g HE romarin à cinéole

2 g HE citron