Savons water lily couches

Ces savons ne ressemblent pas du tout à ce que j'avais prévu au départ, un marbrage fin au funnel puis au cintre, mais malgré toutes les précautions que j'ai pu prendre, la fragrance a fait figer ma pâte à savon à la vitesse de l'éclair.

Je savais que cette fragrance faisait figer vu que j'avais déjà eu une expérience de moulage à la truelle avec mais j'espérais qu'en travaillant à une faible température et en diluant fortement ma fragrance dans de l'huile j'arriverais à m'en sortir. J'avais même conçu une recette sans palme afin de ralentir au maximum la saponification. Mais rien n'y a fait. A peine la fragrance diluée ajoutée à la trace, ma pâte a figé instantanément, à tel point que je n'arrivais même plus à enlever mon fouet.

Je n'ai pas pour autant voulu renoncer à mon savon bicolore, et j'ai donc réparti ma pâte dans deux pichet et ajouté mes colorants. Après quoi, je les ai mis à chaffer jusqu'à ce que la pâte soit suffisamment liquéfiée pour que le colorant s'intègre de manière homogène et que je puisse verser la pâte à peu près correctement dans le moule.

J'ai donc un savon bicolore avec deux couches sans que la démarcation soit parfaitement droite, ce qui rend plus joliment finalement. Je dois dire que je suis très fière de mon rattrapage car même si l'esthétique n'est pas du tout celle que j'envisageais, le résultat est quand même assez joli, et surtout, je peux quand même profiter du parfum fabuleux de cette fragrance :).

Ingrédients

120 g HV coco

180 g HV olive

40 g beurre de karité

40 g HV tournesol

20 g beurre de cacao

Billes de soude (surgraissage à 0%) + 150 ml eau

40 g HV  avocat raffinée

Ultramarine rose (1/3 de la pâte)

Terre verte de brentonico (2/3 de la pâte)