eau micellaire anti-rougeurs

 

J'avais concocté cette eau micellaire pour le printemps. Je l'avais donc voulu régénérante, et surtout, qu'elle agisse sur l'apparence générale de la peau car j'ai remarqué que mon teint était toujours "brouillé" et moins éclatant en cette saison en plus d'un problème de rougeurs récurrents chez moi. J'ai donc utilisé des hydrolats dont l'odeur n'est pas nécessairement très agréable mais dont l'efficacité est redoutable : carotte, ciste et hélichryse.

Pour donner davantage d'éclat au teint, j'ai également introduit une toute petite dose d'acides de fruits qui exerce un effet peeling sur la peau et donc contribue à la fois à limiter les imperfections, à exercer un effet anti-âge et à donner une apparence "plus fraiche" à la peau.

J'ai également ajouté à ma recette de l'extrait de petit houx que je réserve plutôt d'habitude à mes soins anti jambes lourdes. En l'occurrence, ses propriétés circulatoires me paraissaient être bénéfiques à la fois pour éviter les rougeurs auxquels je suis sujettes, mais également, d'une manière plus générale, pour améliorer l'éclat du teint en le "dégrisant". Une recette qui est donc également très adaptée pour gommer les effets des nuits trop courtes ou des lendemains de fêtes.

 

Ingrédients

25 g Hydrolat de carotte sauvage

20 g Hydrolat d’hélichryse italienne

20 g Hydrolat de ciste ladanifère

3 g extrait hydroglycériné de petit houx

3 g extrait hydroglycériné de mauve sylvestre

1 g extrait hydroglycériné de concombre

1 g mousse de babassu

0,5 g AHA

1 g complexe traitant peaux impures

2 g extrait de thé vert

0,8 g geogard 221

Eau de source : qsp 100 ml

N'oubliez pas, vous avez jusqu'à mercredi soir 20h pour participer au jeu et tenter de gagner une machine Naturalis ! (voir article précédent)