Beurre décontracturant façon baume du tigre

 

Dans la continuité de mon article précédent vous présentant mon savon anti-courbatures, voici son inévitable corrollaire lorsque, comme moi, non seulement on a des courbatures mais qu'en plus on s'est vraiment fait mal en forçant trop (A bas les binettes !!! Vive la griffe rotative de jardin !!!), un baume anti-douleurs, qui m'apporte un soulagement immédiat.

Je l'ai testé sur mon mal de dos et c'est vraiment souverain. Ca ne guérit pas mais au moins ça permet de trouver une position confortable et d'oublier pendant quelques heures la douleur. Je me suis très largement inspirée du très célèbre baume du tigre rouge. Simplement, je n'ai pas osé mettre des proportions aussi importantes d'huiles essentielles que celles que l'on trouve dans la recette originale mais après avoir essayé ma version, je pense que les proportions originelles seraient tout à fait supportables vue la faible surface d'application.

Comme excipient, je voulais quelque chose d'actif, j'ai donc ajouté des macérats d'arnica, de bouleau et de calophylle qui luttent efficacement contre les rhumatismes (dommage, je n'avais plus de macérat de millepertuis) et surtout, je voulais rendre ce baume facilement pénétrant. J'ai donc opté à la base pour un format gel huileux au céralan. Malheureusement, lorsque j'ai ajouté les huiles essentielles, celui-ci est devenu un peu trop fluide à mon goût et j'ai dû ajuster les choses en ajoutant in extremis de la cire d'abeille et du beurre de sal. Malgré ce petit problème technique, la texture reste fine et relativement pénétrante pour un produit composé exclusivement de matières grasses.

Ingrédients

20 g Macérat d’arnica

10 g Macérat de bouleau et arnica

6 g Huile de callophylle

31 g Huile de carthame

5 g beurre de sal

5 g cire d’abeille jaune

10 g ceralan

2 g Menthol

6 g camphre

5 g huile essentielle de menthe poivrée

5 g huile essentielle de cajeput

2 g huile essentielle de clous de girofle

2 g huile essentielle de cannelier de chine

1 g vitamine E

L'objet de tous mes tourments

DSC04180

En vrac il y a des pommes de terre et des topinambours (ceux-là ont vraiment achevé mon dos), un carré d'herbes médicinales et aromatiques que je vous présenterai plus en détail quand il sera complet, des pois gourmands, des fraises, des laitues, des cassisssiers, de la bourrache, des oignons grelots, des poireaux perpétuels, des angéliques, des framboisiers, des soucis, de la camomille, des oeillets d'inde, du persil, des capucines, etc. etc.

Devraient les rejoindre bientôt des tomates, des haricots nains, des concombres, des artichauds, des scorsonères, des radis, des carottes,de la coriandre, du lin, de l'ail des ours, du cèleri, des choux et du mesclun. Bref, il me reste encore beaucoup d'occasions pour me faire mal au dos (même si le plus dur a été de mettre à niveau mes carrés et de remblayer autour !) et j'espère que ma réserve de baume du tigre sera suffisante !