crème protectrice pour l'hiver

 

J'utilise cette crème depuis une semaine et dire que j'en suis ravie est un faible mot. J'ai une peau vraiment difficile, ultra-sensible et réactive alors autant dire que l'hiver est une saison particulièrement difficile pour moi et que les crevasses viennent régulièrement orner mes joues.

Jusqu'à présent, la seule solution que j'avais trouvé était de me tartiner d'huile végétale avant de sortir mais ma fibre de cosméteuse n'était pas satisfaite par cette solution "un peu trop simple". C'est surtout un problème de texture d'ailleurs car l'huile d'abricot, par exemple, est très efficace et offre un toucher sec qui ne nous fait pas ressembler à une sardine à l'huile.

Je voulais donc faire une crème riche, réparatrice et surtout protectrice contre les désagréments de l'hiver (froid et surtout vent, du moins en Bretagne). J'ai donc largement insisté sur les vitamines E et A, régénérantes et cicatrisantes en intégrant de l'huile de rose musquée et de l'huile de germes de blé dans ma recette. L'huile de jojoba contribue à apporter douceur et protection sans effet gras. Quant à l'huile de pépins de cassis, elle a la réputation justifiée de soulager les peaux irritées, chose dont j'ai largement besoin.

Enfin, grande nouveauté pour moi, j'ai ajouté une toute petite portion de cire à ma crème pour la rendre plus filmogène et protectrice. J'ai opté pour la cire d'amande douce qui a une texture assez fine et fondante sachant qu'en outre, l'amande douce a des propriétés apaisantes. Pour le moment, je ne tire que du bon de cet effet car d'une part l'effet protecteur et renforcé mais également, j'ai l'impression que le glissant est amélioré, le tout sans effet gras ou comédogène (chose que je redoutais particulièrement et qui m'avais empêchée d'ajouter de la cire à mes formulations jusqu'à présent).

Pour ma phase aqueuse, j'ai tablé sur les propriétés apaisantes de l'hydrolat de camomille, de l'extrait glycériné de mauve et du mucilage de guimauve. Ce que je désirais avant tout était de la douceur.

Quant aux ajouts d'actifs, j'ai privilégié l'hydratation avec l'aloe vera et le complexe NFF et les capacités réparatrices et cicatrisantes de l'argousier et du miel. Enfin, petit plus que je n'avais jamais tenté, j'ai intégré de l'huile essentielle d'hélichryse italienne car sujette aux rougeurs, avec les intempéries hivernales, le problème esthétique se transforme en une véritable douleur.

Bonne nouvelle pour moi, cette crème tient parfaitement ses promesses. Elle me protège parfaitement du vent et limite très nettement les rougeurs. L'efficacité de l'hélichryse italienne est vraiment remarquable quand on voit la faible proportion que j'en ai utilisée. En plus, autre bon point, ma peau la supporte parfaitement, ce qui n'a rien d'évident avec les huiles essentielles.

Cette crème est également très agréable à l'application. De consistance ferme, elle est néanmoins très fondante et a un glissant fabuleux. Je suis vraiment très satisfaite.

Ingrédients

 

5 g HV jojoba

 5 g HVpépins de cassis

 3 g HV rose musquée

 2 g HV germes de blé

 0,5 g cire d’amande douce

 3 g emulsan

 3 gouttes de vitamine E

 

 12,5 g Hydrolat de camomille romaine

 10 g mucilage de guimauve

 5 g extrait hydroglycériné de mauve sylvestre

0,1 g gomme xanthane

 Ajouts

 1 g honeyquat

 1 g complexe NFF

 1 g aloe vera concentré *10

 0,5 g extrait CO2 argousier

 5 gouttes HE hélichryse italienne

 0,4 g naticide