jujubes

Décidément, je fais de belles découvertes en faisant mes courses en ce moment ! Cette fois-ci, je suis tombée sur un fruit dont j'ignorais absolument l'apparence, la jujube. Par contre, j'avais déjà utilisé avec bonheur des extraits de ce fruits dans mes préparations cosmétiques.

Comme je suis une petite curieuse, je me suis demandée d'où venait ce fruit et je me suis penchée précisément sur ses composants et ses propriétés.

On appelle également la jujube "datte chinoise". Contrairement à ce que peut vous laisser penser la photo, ces fruits sont de la taille d'une mirabelle à peu près. Le goût est un peu acidulé mais pas désagréable du tout. La jujube est traditionnellement utilisée en décoction pour ses propriétés médicinales pour soigner les bronchites et les maux de gorges.

En cosmétique, l'extrait de jujube est utilisé habituellement comme rééquilibrant cutané : il régule la production de sébum des peaux grasses et adoucit et hydrate les peaux sèches. Encore une plante que l'on peut utiliser les yeux fermés en somme. Idéale particulièrement pour les peaux mixtes qui sont toujours en quête de l'actif multi-usage.

Plus précisément, ce fruit est extraordinairement riche en vitamine C avec suivant leur origine de 300 à 600 mg pour 100g de fruit. A titre de comparaison, le kiwi réputé riche en vitamine C n'en contient que 93 mg pour 100 g.

En plus, la jujube est riche en mucilages (protecteurs et adoucissants pour la peau), en flavonoïdes (anti-oxydants) et saponosides (anti-inflammatoires et cicatrisants). Ces composants expliquent que la jujube soit indiquée pour tous les types de peaux.

Par ailleurs, en approfondissant un peu mes recherches, j'ai découvert que la jujube contenait naturellement de l'"AMP cyclique", autrement dit de - je reprends mon souffle - l'"Adénosine monophosphate cyclique", un composant qui constitue l'une des pistes les plus intéressantes pour lutter contre la cellulite.

Comme l'indique le site Nutranews, "elle inhibe la synthèse de la lipoprotéine lipase et s’oppose ainsi à la lipogenèse" et "elle active la lipase hormono-sensible et favorise ainsi la lipolyse". Autrement dit, elle bloque la fabrication de graisse et favorise même sa destruction.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais quant à moi, face à une panacée pareille, je pense que je vais retourner en racheter d'autres :).

Pour extraire au maximum ses principes actifs, j'ai opté pour un actif hydro-alcoolique-glycériné que je concentrerai après filtrage en le faisant réduire au bain-marie doux (40°) jusqu'à ce qu'il perde 1/4 de son volume.

Ingrédients

1 part de jujube

1 part d’alcool à 90°

1 part d’eau de source

2 parts de glycérine végétale

1) Laisser macérer pendant 1 mois environ (les fruits sont durs, et comme je ne les ai pas réduits en purée, il faut le temps que le solvant pénètre bien dans le fruits).

2) Filtrer avec expression.

3) Réduire au bain-marie doux de manière à diminuer d'un quart le volume du filtrat.