bourrache

J'avais promis de vous parler de mes cueillettes de vacances alors avec un peu de retard (mais c'est encore la saison !), je vais tout d'abord vous parler de cette superbe bourrache (j'adore les fleurs bleues) que j'ai eu la chance de trouver en me promenant du côté de chez mes grands-parents, dans la presqu'ile de Crozon.

On connait surtout la bourrache en cosmétique pour les propriétés de son huile, ingrédient très efficace dans les soins anti-âge ou destinés aux peaux sèches. En revanche, on entend bien moins parler de la plante en elle-même et je dois vous avouer qu'au moment où je l'ai cueillie, je n'étais pas sûre du tout de ce que j'allais pouvoir en faire.

Après quelques recherches, il apparait que les fleurs de bourrache présentent un grand intérêt en cosmétique et est de ce fait présent dans plusieurs produits de la marque bio Dr Hauschka (voir ICI par exemple).

Les éléments actifs de la plante sont essentiellement les tanins, l'acide silicique et les mucilages. Les tanins sont en l'occurrence l'actif le plus intéressant contenu dans cette plante. En effet, d'une part, ils agissent sur le tonus veineux (on peut supposer que cet ingrédient est donc bénéfique pour les personnes souffrant de couperoses par exemple) et d'autres part, ils ont des vertus cicatrisantes et astringentes bénéfiques pour les peaux grasses et à imperfections.

La présence de mucilage permet quant à elle de rendre l'action des tanins plus douce et de contrebalancer le côté astringent. L'extrait de bourrache peut donc logiquement être utilisé même sur les peaux sensibles.

Enfin, l'acide silicique permet de conserver l'élasticité et la fermeté de la peau en concourant à la production de collagène mais aussi de stimuler les défenses naturelles de la peau.

Encore un petit mot sur la bourrache, en langage des fleurs elle symbolise le courage. Alors maintenant, je suis sûre que vous ne pensez plus qu'à parcourir les chemins creux en espérant trouver cette fabuleuse étoile bleue du courage !

Formulation d'un extrait hydro-alcoolique glycériné de bourrache

1 part de bourrache

1 part d'eau de source

1 part d'alcool à 90°

2 part de glycérine

Pas besoin de conservateur ici car l'alcool et la glycérine joue ce rôle. Laissez à macérer pendant une quinzaine de jours à l'abri de la lumière en remuant de temps en temps. Filtrez et c'est prêt !