cold_cream_fabuleusement_rose

Depuis longtemps, j'avais envie de réaliser une vraie cold-cream. Mais, jusqu'à présent, je ne m'étais pas encore procuré de blanc de baleine (ou plutôt de substitut de blanc de baleine) et je ne pouvais pas fabriquer une "vraie" cold cream.

Une cold-cream est en fait un cérat dont une partie de la phase huileuse est constituée de blanc de baleine, un ingrédient ayant une composition identique au sébum humain. C'est une crème très riche donc adaptée au soin des zones très sèches du corps (pieds, mains, coudes, etc.) ou bien pour un effet protecteur en cas de grand froid. De nos jours, on n'utilise plus de véritable blanc de baleine (en fait une déjection du cachalot) que l'on remplace par du cetyl ester (estérification de l'alcool cétylique et de l'acide palmitique).

Je suis partie pour cette première cold-cream de la recette du Codex de 1908 (voir le blog de l'herboriste ICI pour la recette originale). La recette originale est très grasse, j'ai donc un peu diminué la phase huileuse, diminué la quantité de cire d'abeille etaugmenté la phase aqueuse pour faire une cold cream plus pénétrante. J'ai aussi un peu modifié la composition de la phase huileuse avec l'adjonction d'huile de noyaux de cerises (régénérante) et d'huile de coton (une huile magique qui apporte une douceur incroyable à la peau) tout en gardant un apport majoritaire d'huile d'amande douce.

Le résultat est extra. J'ai toujours aimé les cold-creams et la mienne me convient parfaitement : elle sent bon et a une bonne pénétration pour une émulsion eau dans huile. Bref, un soin parfaitement adapté au soin des mains et de la "peau de croco" que j'ai tendance à avoir sur les bras et les jambes. Après l'avoir mise, j'avais les mains douces comme jamais !

Ingrédients


Phase aqueuse
25 g hydrolat de rose de damas
2 g teinture de benjoin
1 fleur d'hibiscus (facultatif, pour la couleur)

Phase huileuse
10 g Huile d'amande douce
5 g Macérat d'orcanette dans HV amande douce (pour la couleur, sinon, mettre de l'huile d'amande normale)
5 g d'huile de noyaux de cerises
3 g d'huile de coton
3,5 g de cire d'abeille blanche
9 g de palmitate de cétyl (cétyl ester)
10 gouttes de vitamine E

Ajouts
10 gouttes d'absolue pure de rose de Damas
5 gouttes d'huile essentielle de bois de rose
6 gouttes de geogard 221

Mode opératoire
1) Mettre à chauffer la phase aqueuse et la phase huileuse séparément.
2) Une fois que la phase huileuse est fondue, ajouter hors du feu et progressivement la phase aqueuse
filtrée.
3) Bien mélanger jusqu'à complet refroidissement. C'est impératif pour les cérats.

4) Ajouter une fois que la préparation est refroidie les huiles essentielles et le conservateur. Bien mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène et tienne ainsi.